Comprendre les rôles utilisateurs dans WordPress

Parfois, il peut y avoir plusieurs personnes qui interviennent sur un site WordPress. Avec des spécialités diverses et des niveaux de compétences variés. Alors pour éviter le désordre, et pour que chacun puisse respecter un rôle précis sans compromettre la bonne marche du site, WordPress prévoit plusieurs types d’utilisateurs avec des autorisations plus ou moins larges. C’est comme à l’armée : les grades te donne accès à plus de possibilités (et une meilleure cantine).

Pour pouvoir désigner sa place à chacun, explorons ensemble comment WordPress utilise les rôles pour gérer ses utilisateurs enregistrés. Une bonne compréhension de ce système aidera à garder les utilisateurs là où ils sont censés être, et loin des choses qu’ils ne devraient pas toucher. Et c’est un élément indispensable pour garder un certain niveaux de sécurité.

Sur la page des utilisateurs de WordPress, on peut visualiser tous utilisateurs enregistrés sur le site. WordPress nous donne un aperçu de leurs noms, e-mails et rôles.

Par défaut, WordPress propose les rôles suivants : administrateurs, éditeurs, auteurs, contributeurs et abonnés. Chacun de ces rôles vient avec un ensemble de privilèges par défaut appelés « capacités ». Si nécessaire, les capacités d’un rôle peuvent être modifiées via un plugin ou un thème, mais bon, on n’a pas envie de rajouter de la confusion, et on va s’en tenir aux rôles principaux, parce qu’ils sont comme les doigts de la main : ils sont cinq et ils sont complémentaires.

Administrateur : gérer son site efficacement

L’administrateur, c’est le pouce préhensile. Le stade le plus avancée de l’évolution (il paraît). Celui qui fait la différence. Celui qui peut se combiner avec chacun des autres doigts de la main pour remplir n’importe quel rôle.

Comme prévu, l’utilisateur qui installe WordPress est un administrateur du site. Et les administrateurs peuvent tout faire. Ils peuvent installer des extensions et des thèmes, créer et gérer des utilisateurs, importer et exporter du contenu, et gérer les paramètres. Bien sûr, les administrateurs peuvent faire tout ce que les autres rôles peuvent faire.

Éditeur : le contrôle éditorial

L’éditeur, c’est le majeur. Il est un peu plus important que les autres. Il assure l’équilibre physique et esthétique de la main.

Son rôle comprend des capacités telles que publier et éditer des pages (ou articles), y compris celles qu’ils n’ont pas écrit, modérer les commentaires, gérer les catégories et télécharger des fichiers. De plus, les éditeurs peuvent faire les mêmes choses que les auteurs et les contributeurs.

Auteur : publier ses propres contenus

L’auteur représente l’index, il assure un rôle essentiel dans la vie du site. Ses capacités comprennent l’édition, la publication et la suppression de contenu, ainsi que le téléchargement de fichiers. Les auteurs peuvent également faire tout ce que les contributeurs et les abonnés peuvent faire.

Contributeur : en attente de relecture

Le contributeur, c’est l’annulaire : il ressemble aux autres, mais il dépend des autres pour assumer son rôle. Ses capacités comprennent l’édition et la suppression de son propre contenu, mais il devra être validé par un profil éditeur ou administrateur pour être publié. Ils peuvent également faire ce que les abonnés peuvent faire.

Abonné : maintenir son profil à jour

Les abonnés sont les auriculaires : ils sont là, mais leur rôle principal reste indéfini. Ils peuvent lire du contenu et modifier les informations de leur profil. Fondamentalement, les abonnés sont la même chose que les visiteurs, sauf qu’ils sont enregistrés sur le site.

Super administrateur : gérer un réseau de site

Enfin, il y a ceux qui ont les pouces des deux mains. Voire encore plus de mains. Si WordPress est en mode multisite, c’est à dire qu’une même interface administre plusieurs sites, le rôle d’administrateur normal devient Super Admin. Le super-administrateur se voit attribuer des capacités supplémentaires pour gérer l’ensemble du réseau de sites.

Les super-administrateurs peuvent gérer les sites, les utilisateurs, les thèmes, les paramètres et l’ensemble du réseau. De plus, les super-administrateurs ont les mêmes capacités que les administrateurs ordinaires, et de tous les autres rôles sur chacun des sites. Ils sont donc tout puissant lorsqu’il s’agit de WordPress. Rappelons qu’un grand pouvoir implique de grandes responsabilités : ce rôle est à manier avec précaution, par une personne qui dispose des compétences nécessaires pour faire les bons choix !