Local by Flywheel : installer WordPress sans compétence technique

Que tu apprennes Ă  utiliser WordPress, que tu lances un nouveau site avec WordPress, que tu dĂ©veloppes des thèmes, des plugins ou tout autre chose pour ou avec WordPress, il est primordial d’avoir une version locale de l’application fonctionnant sur ton ordinateur pour pouvoir tester toutes tes idĂ©es les plus folles (surtout si elles risquent de foirer).

Une copie locale de WordPress signifie que tu as un contrĂ´le total sur tous les aspects de ton site, que tu expĂ©rimentes le contenu, les plugins, les thèmes et le dĂ©veloppement Ă  partir de ton propre ordinateur. Autre avantage tu n’as pas besoin de tĂ©lĂ©charger des fichiers vers et depuis un serveur juste pour voir les modifications que tu as apportĂ©es.

L’installation de WordPress en local sur ton ordinateur est une Ă©tape essentielle pour maĂ®triser WordPress, et Local by Flywheel est un outil formidable pour y parvenir. En plus on t’explique comment le faire fonctionner correctement. C’est parti !

DĂ©couvrir Local by Flywheel

Local by Flywheel est un logiciel relativement nouveau dans le monde de l’hĂ©bergement local de WordPress. Tu as peut-ĂŞtre dĂ©jĂ  entendu parler des applications comme DesktopServer, XAMPP, MAMP, WAMPServer et Bitnami par le passĂ©. Et bien Local by Flywheel est encore une autre manière de travailler avec WordPress sur son ordinateur.

Le nom « Local by Flywheel » fait allusion Ă  ses origines : Flywheel est une sociĂ©tĂ© d’hĂ©bergement, et Local est un outil proposĂ© par Flywheel pour faciliter au maximum le dĂ©veloppement de sites sur son propre ordinateur, et leur mise en ligne sur l’hĂ©bergement de Flywheel. Cela dit, Local by Flywheel peut ĂŞtre utilisĂ© pour dĂ©velopper des sites Ă  destination de n’importe quel hĂ©bergeur, mais tu n’auras pas cette option pratique de dĂ©ploiement en un clic.

Comment fonctionne Local by Flywheel ?

Pour que WordPress fonctionne, il faut un environnement avec trois composants principaux, on a besoin d’une base de donnĂ©es alimentĂ©e par MySQL, un environnement de publication sur le web, gĂ©nĂ©ralement Apache ou NGINX et un support PHP pour le rendu du code cĂ´tĂ© serveur.

Pour installer WordPress sur ton site, tu as besoin de ces trois éléments. Et si tu utilises une application comme MAMP ou WAMPserver, un environnement est mis en place sur ton ordinateur et tu peux héberger autant de sites que tu le souhaites sous cet environnement. Local by Flywheel fait les choses un peu différemment.

Lorsque tu crĂ©es un nouveau site sous Local, tu crĂ©es en rĂ©alitĂ© un conteneur, un ordinateur virtuel vivant Ă  l’intĂ©rieur de ton ordinateur avec sa propre configuration MySQL, Apache ou NGINX, et PHP. Cela signifie que chaque site est entièrement sĂ©parĂ© et que chaque site peut avoir ses propres configurations d’hĂ©bergement personnalisĂ©es. Ça peut sembler un peu compliquĂ© au premier abord, et c’est d’ailleurs pour cette raison que Local by Flywheel existe : faciliter une configuration centralisĂ©e pour mieux travailler, et tester tout ce qu’il est possible de tester.

En utilisant Local by Flywheel, le processus de configuration et d’intĂ©gration de ces conteneurs se fait automatiquement par l’application. Tout ce que tu as Ă  faire est de dire comment tu veux que ton environnement soit configurĂ© et que ton site fonctionne, et le logiciel fait le reste.

Installer Local Email

Télécharger et installer Local by Flywheel

Local est disponible en tĂ©lĂ©chargement gratuit Ă  l’adresse localwp.com. Tu y trouveras des informations sur le logiciel et le prix de l’hĂ©bergement Flywheel qui lui est associĂ©, que tu peux choisir d’utiliser ou non. Tu peux Ă©galement mettre Ă  jour les anciennes versions de Local by Flywheel si tu l’as dĂ©jĂ  installĂ© auparavant.

Et surtout, tu peux tĂ©lĂ©charger l’application.

Tu peux le faire soit en cliquant sur le bouton « Download » en haut Ă  droite, soit sur le bouton de tĂ©lĂ©chargement en bas Ă  gauche « Download for Free > ». Cela t’amènera Ă  une fenĂŞtre popup oĂą tu devras indiquer le type de plateforme que tu utilises. Soit Mac, soit Windows.

En bas, il n’y a qu’une seul champ obligatoire : ton e-mail. Le tĂ©lĂ©chargement est d’environ 250 Mo pour Mac et 450 Mo pour Windows et 150 Mo pour Linux, alors assure-toi que tu as suffisamment d’espace sur ton ordinateur et que tu disposes de suffisamment de temps et de bande passante pour le tĂ©lĂ©charger.

Quand tout est bon, tu cliques sur « Get it now » et le téléchargement commencera.

Il est temps d’aller prendre un cafĂ©, ou deux… de quoi patienter pendant le tĂ©lĂ©chargement du logiciel.

Lorsque le tĂ©lĂ©chargement est terminĂ©, on peut commencer le processus d’installation. Et ça sera diffĂ©rent suivant ton système d’exploitation : Windows, Mac ou Linux.

Retrouve le fichier tĂ©lĂ©chargĂ© et exĂ©cute-le. Tu seras ensuite guidĂ© tout au long du processus d’installation. Une fois l’application principale installĂ©e et exĂ©cutĂ©e sur ton ordinateur, tu devras passer par quelques Ă©tapes de configuration pour que tout fonctionne. Cela dĂ©pend du système d’exploitation que tu utilises et de la configuration de ton ordinateur. L’essentiel est de mettre en place une VirtualBox. Il s’agit de l’ordinateur virtuel qui fonctionnera Ă  l’intĂ©rieur de ton ordinateur et qui contiendra tous ces sites web.

En fonction de tes paramètres de sĂ©curitĂ©, il se peut que tu obtiennes des fenĂŞtres contextuelles te demandant d’entrer un mot de passe ou de cliquer sur des cases pour indiquer que cette application est autorisĂ©e Ă  modifier le comportement de l’ordinateur. Car c’est ce qu’elle fait. Elle met en place un serveur web et un environnement virtuel sur ton ordinateur, ce qui nĂ©cessite un certain niveau de sĂ©curitĂ©, et les vĂ©rifications qui y sont associĂ©es pour ĂŞtre sĂ»r que tu fais ça de ton plein grĂ©.

Configurer Local et WordPress

Lorsque la configuration de Local by Flywheel est terminée, tu devrais voir un écran semblable à celui ci-contre. Ça y est, tu es rentré dans le game et prêt à lancer des sites sur ta machine locale.

Allez, on va suivre la mise en place de notre premier site WordPress en utilisant Local by Flywheel : si aucun site n’est dĂ©jĂ  en place, tu devrais voir un message sur la première page disant : « On dirait que vous n’avez pas encore crĂ©Ă© de site », avec un gros bouton vert disant « CrĂ©er un nouveau site ». Mais une fois que tu auras crĂ©Ă© quelques sites, cette page d’accueil affichera tous les sites disponibles.

Pour en créer un nouveau, va dans la colonne verte sur la gauche, tout en bas. Il y a un symbole « + », clique dessus et tu accèdes directement au constructeur de site.

Te voilĂ  propulsĂ© dans l’interface de WordPress, ce terrain de jeu inĂ©puisable. Tu n’as plus qu’Ă  entrer, Ă  essayer, Ă  façonner, Ă  retravailler, Ă  apprendre, Ă  rĂ©-apprendre, Ă  comprendre, Ă  vĂ©rifier, et tu pourras aboutir au site qui occupe ton esprit depuis toutes ces annĂ©es.